Jijel Echo
 
Advanced Search
   
 
Home S’enregistrer FAQ Membres Groupes  
 
 

Jijel Echo Index du Forum Discussion et sciences International Les complices d'une extermination-épuration ethnique
Montrer les messages depuis:   
      Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Aller à la page: <  1, 2

Ven 30 Jan - 22:56 (2009)
Auteur Message
Gimli


Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2008
Messages: 1 389
Point(s): 422
Moyenne de points: 0,30

Sujet du message: Les complices d'une extermination-épuration ethnique Répondre en citant

000

Dernière édition par Gimli le Mer 18 Mar - 14:36 (2009); édité 1 fois
 
      Back To Top  

Ven 30 Jan - 22:56 (2009)
Auteur Message
Publicité






Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
      Back To Top  

Dim 1 Fév - 14:08 (2009)
Auteur Message
coquelicot


Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2008
Messages: 822
Point(s): 822
Moyenne de points: 1,00

Sujet du message: Les complices d'une extermination-épuration ethnique Répondre en citant

http://www.legrandsoir.info/spip.php?breve317

 
      Back To Top  

Dim 1 Fév - 14:11 (2009)
Auteur Message
Gimli


Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2008
Messages: 1 389
Point(s): 422
Moyenne de points: 0,30

Sujet du message: Les complices d'une extermination-épuration ethnique Répondre en citant

000

Dernière édition par Gimli le Mer 18 Mar - 14:36 (2009); édité 1 fois
 
      Back To Top  

Ven 6 Fév - 21:41 (2009)
Auteur Message
coquelicot


Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2008
Messages: 822
Point(s): 822
Moyenne de points: 1,00

Sujet du message: Les complices d'une extermination-épuration ethnique Répondre en citant

Propres propos de sionistes pour J. Attali, BH. Lévy et Cie
 
BRAHMI Rachid
« Il ne faut pas laisser les intellectuels jouer avec les allumettes. » (J. Prévert)
 

Si l’émotion provoquée par le massacre de Ghaza peut s’estomper, la tragédie des Palestiniens chassés de leur terre demeure entière. Selon maintes analyses et déclarations de responsables politiques ou d’observateurs de divers camps, il est totalement clair que l’opération « Plomb durci », minutieusement préparée depuis six mois, n’obéissait pas aux besoins sécuritaires de l’Etat hébreu, le lancement de roquettes par le Hamas n’étant pas pourvu de l’efficience attendue. Ce qui s’est passé à Ghaza, le mot guerre étant parfaitement inadapté, a mis deux protagonistes l’un face à l’autre : une armée suréquipée usant d’armes non conventionnelles et des civils, hommes, femmes et enfants entassés dans une région où la densité de population est la plus forte au monde.
 

Avec l’élan de solidarité manifesté un peu partout à travers la planète et particulièrement eu Europe, beaucoup maintenant ne se font plus berner par les intenables thèses des sionistes et le parti-pris très peu moral de certains « intellectuels » Occidentaux. Nous pensons à Jacques Attali, Bernard-Henri Lévy et compagnie. Comment un intellectuel peut-il soutenir des subterfuges, alors que les positions d’hommes politiques israéliens ont été toujours nettes depuis la déclaration de Balfour en 1917 ? Ces intellos en question connaissent parfaitement les déclarations des dirigeants successifs de l’Etat hébreu. Nous nous contenterons ici d’un petit échantillon des propos de ceux qui prétendent vouloir la paix et la sécurité.
 

Monsieur Attali n’ignore pas que Menahem Begin, lors d’un discours à la Knesset, avait traité les Palestiniens de bêtes marchant sur deux pattes. Et que David Ben Gourion avait affirmé dans ses mémoires que « nous devons tout faire pour nous assurer que les Palestiniens ne reviendront jamais, les vieux mourront et les jeunes oublieront ». Est-ce votre avis aussi Monsieur Attali ? En outre, BH. Lévy n’ignore sûrement pas que le 15 juin 1969, Golda Meir, alors Premier ministre israélien, avait affirmé : « Il n’y a pas semblable chose que les Palestiniens, ils n’ont jamais existé. » Qu’en pensez Monsieur Lévy ? Les intellos sionistes occidentaux savent également que Yitzhak Shamir a promis d’« écraser les Palestiniens, comme des sauterelles ». Ce sont ses propres mots. Par ailleurs, le président Heilbrun du comité pour la réélection au poste de maire de Tel-Aviv du général Shlomo Lahat proclame en octobre 1983 : « Nous devons tuer tous les Palestiniens jusqu’à ce qu’ils soient résignés à vivre ici comme des esclaves. » Vous êtes pour l’esclavage aussi, Monsieur Attali ? « Nous devons réduire la population arabe à une communauté de coupeurs de bois et de serveurs », dixit Uri Lubrani, conseiller spécial de Ben Gourion aux affaires arabes, en 1960.Lubrani voulait probablement dire serf, n’est-ce pas Monsieur Lévy ? Enfin, plus près de nous, le 14 avril 1998, Rafael Eitan, chef d’état major des forces israéliennes, affirmait dans le New York Times : « Lorsque nous aurons colonisé le pays, tout ce que les Arabes seront capables de faire sera de détaler tout autour comme des cafards drogués dans une bouteille. » Oui, la déclaration de R. Eitan date bien de 1998, c’est-à-dire bien après les accords de Camp David de septembre 1978, ses poignées de mains et ses accolades historiques entre deux chefs d’Etat. Et bien après aussi, la reconnaissance officielle d’Israël par l’OLP et Arafat en décembre 1988. Dix années après. Ceci pour dire le cynisme, la mauvaise foi, les feintes et les fourberies d’Israël, imbu de sa supériorité militaire pour massacrer des enfants et défier le bon sens. Les sionistes parlent donc de bêtes, de sauterelles, de cafards, de départ sans retour ; donc de chasse, d’inexistence d’un peuple, d’écrasement, de tuerie collective ; donc d’extermination, d’esclaves, de colonisation… Les écarts de langage sont révélateurs. Et aujourd’hui, l’occupation se poursuit, la répression s’intensifie et le mépris s’amplifie : de l’arrogance et de la démesure en toute impunité. Voilà donc la vérité sur ceux que vous soutenez, vous Monsieur Attali ou vous Monsieur Lévy.
 

Oui Messieurs, vous avez plus d’affinités avec ceux qui traitent les Palestiniens de sauterelles et de cafards, qu’avec des hommes et des femmes du pays de la Déclaration des droits de l’homme et de Victor Hugo. Vous avez balisé votre terrain. Il est donc difficile de vous suivre. De vous croire. Si la mauvaise foi chez un joueur de poker est, somme toute, prévisible, elle devient terrible quand elle émane d’intellectuels qui misent sur la vie d’enfants. Concernant l’Etat hébreu, intouchable, sournois, ravageur, agressif et lâche, c’est l’acronyme d’Israël qui circule sur la toile. Votre intellectualité, Monsieur Attali, a déjà été malmenée par l’Angolagate, cette histoire d’armements qui vous a valu une mise en examen pour « recel d’abus de biens sociaux et trafic d’influence », et vous n’avez échappé à l’incarcération que grâce au paiement d’une très forte caution. Ne parlons pas de la fameuse histoire de votre plagiat et du brocard à votre adresse de François Mitterrand.
 

Et vous Monsieur Lévy, les reproches à votre encontre de la part de vrais intellectuels français nécessitent des pages de journaux. Est-il décent de parler comme vous le faites de fascisme et de totalitarisme, sachant votre connivence avec Israël, ses tours et ses détours ? Il paraît que vous êtes un philosophe. En ce qui concerne l’auteur de ce texte, il sait seulement, après avoir consulté un dictionnaire, lui le profane en la matière, que la philosophie, synonyme de sagesse, de modération et de sérénité, étudie les fondements des valeurs humaines. Etes-vous sage ou serein, Monsieur Lévy, quand vous traitez vos concitoyens pacifistes de brailleurs ? Etes- vous sérieux, en affirmant que les Arabes israéliens ont les mêmes droits que les autres, alors qu’ils n’ont pas le droit, à titre d’exemple, d’acheter des terres, ces terres qui leur appartiennent ? Bref, les Palestiniens ont gagné une bataille, car le formidable élan de sympathie des peuples envers les victimes civiles de Ghaza nous a montré la chute de la crédibilité de certains intellectuels et dirigeants occidentaux. Les Palestiniens ont gagné une bataille, la machine médiatique de l’Occident s’étant grippée, en dépit de ceux qui détiennent la puissance et le pognon. Que pouvons-nous dire alors aux intellectuels occidentaux ? Nous ne leur demandons pas d’être nos amis, comme certains d’entre eux le prétendent souvent. Nous leur demandons simplement d’être neutres ou justes envers la terrible crise du Proche-Orient qui risque d’emporter non seulement les Palestiniens, mais la planète entière. Oui Messieurs Attali, Lévy et compagnie, même si nous fabulons, nous vous disons : « Vos positions nécessitent un lifting, cela ne demande qu’un peu de courage qui ne peut que vous grandir. Pour rattraper une crédibilité perdue auprès de vos concitoyens et de l’opinion publique. » Si selon le Talmud, « l’ambition détruit son hôte ». Que dire alors de l’intransigeance et de la démesure de vos amis, de vos frères ?
 

Alors, à quoi joue Israël puisque l’Autorité palestinienne ne demande que 22% de la Palestine historique ? A quoi joue Israël quand il affirme ne pas reconnaître le Hamas, considérant ce mouvement comme une organisation terroriste, alors que pour une question de trêve on cause quand même, bien que par personnalités et Etats interposés ? A quoi joue Israël qui « phosphorise » et terrorise ? Ghaza, ses civils, ses enfants, ses femmes, sa terre, ses champs, ses décombres et son ciel, enrichis par Israël en uranium appauvri. Pourquoi cette frilosité et cette connivence des puissances occidentales ? Enfin, quand et comment peut-on se prévaloir d’être un intellectuel, ce terme désignant pour beaucoup une personne engagée qui défend des valeurs ? Quelles valeurs ? En guise de conclusion et pour paraphraser une citation bien connue, je dirais : « On ne peut pas duper tout le monde tout le temps. »
 

Rachid BRAHMI
Universitaire (Oran. Algérie)
http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7999
 

 

 

 


 
      Back To Top  

Ven 6 Fév - 22:36 (2009)
Auteur Message
coquelicot


Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2008
Messages: 822
Point(s): 822
Moyenne de points: 1,00

Sujet du message: Les complices d'une extermination-épuration ethnique Répondre en citant

L'Egypte interdit l'entrée à Gaza d'une commission d'enquête internationale 


06/02/2009 Les autorités ont interdit jeudi une commission d'enquête internationale dépêchée par le procureur général du Tribunal pénal international (TPI) de se rendre dans la Bande de Gaza pour enquêter sur place sur les accusations de crimes israéliens de guerre.

Pourtant, révèle l'avocat international, Louay Dib membre  de la commission (qui comprend en plus quatre avocats, dont deux de nationalité française et deux autres norvégiens, tous experts dans des tribunaux internationaux),  cette commission a présenté tous les documents réclamés par les autorités égyptiennes.

Selon Dib, Le TPI a créé trois autres commissions qui ont pour mission de présenter ses services dans le pronostic judiciare total de la question. Elles comprennent des experts en médecine légale, d'autres  militaires qui doivent enquêter sur la nature des armements utilisés et des bombes qui ont été larguées sur Gaza, en plus d'experts chargés de savoir si les pilonnages ont frappé des civils ou des membres du mouvement du Hamas.
Ces commissions ont té créées en réponse à plus de 800 plaintes portées par des avocats, et de 900 autres portées par des organisations européennes de droits de l'homme devant le TPI, contre des criminels de guerre israéliens.
Interrogé sur les raisons de cette interdiction, un responsable égyptien qui a requis l'anonymat s'est contenté de  préciser que les autorités égyptiennes ont décidé de permettre le passage vers la Bande de Gaza  à ceux qui sont bloqués  dans le côté égyptien du terminal de Rafah, et de permettre la sortie vers l'Egypte de délégations étrangères qui étaient entrées antérieurement à Gaza.
al manar


 
      Back To Top  

Aujourd’hui à 22:09 (2016)
Auteur Message
Contenu Sponsorisé






Sujet du message: Les complices d'une extermination-épuration ethnique

 
      Back To Top  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Aller à la page: <  1, 2

 


      Back To Top  

Page 2 sur 2
Aller à la page: <  1, 2
Sauter vers:  

We request you retain the full copyright notice below including the link to www.phpbb.com. This not only gives respect to the large amount of time given freely by the developers but also helps build interest, traffic and use of phpBB 2.0. If you cannot (for good reason) retain the full copyright we request you at least leave in place the Powered by phpBB line, with phpBB linked to www.phpbb.com. If you refuse to include even this then support on our forums may be affected. The phpBB Group : 2002 // Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com -->
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Avalanche style by What Is Real © 2004