Jijel Echo
 
Advanced Search
   
 
Home S’enregistrer FAQ Membres Groupes  
 
 

Jijel Echo Index du Forum Discussion et sciences International L’AGRESSION CONTRE GHAZA PRÉMÉDITÉE DE LONGUE DATE
Montrer les messages depuis:   
      Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Dim 4 Jan - 10:59 (2009)
Auteur Message
hde
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2008
Messages: 205
Point(s): 231
Moyenne de points: 1,13

Sujet du message: L’AGRESSION CONTRE GHAZA PRÉMÉDITÉE DE LONGUE DATE Répondre en citant

 L’AGRESSION CONTRE GHAZA PRÉMÉDITÉE DE LONGUE DATE
LA COMPLICITÉ US FORMELLEMENT ÉTABLIE
S’ il fallait une preuve, une seule, que Bush et son administration ont donné leur accord, leur protection et leurs armes pour que les civils palestiniens soient massacrés sans distinction, il suffirait de se pencher sur la dernière déclaration du président US dans laquelle il laisse libre Tsahal d’agir comme bon lui semble, exhortant au passage le Hamas à cesser ses tirs de missiles. Aujourd’hui, alors que l’agression de la bande de Ghaza entame sa deuxième semaine, et qu’il est devenu évident qu’Israël ne vise pas les objectifs qu’elle avait annoncés officiellement, il est légitime de se poser les questions idoines à propos des raisons véritables qui motivent cette authentique épuration ethnique. Or, les analystes qui suivent de près un dossier aussi épineux en sont arrivés à cette monstrueuse conclusion : « L’agression israélienne contre Ghaza, outre qu’elle était préméditée et préparée secrètement par l’état-major israélien depuis six mois, s’inscrit dans une logique stratégique bien définie en concertation avec Washington, visant à imposer la pax americana dans toute la région moyen-orientale. Dans ce projet de « pax americana », les rôles des acteurs régionaux sont définis par avance. L’Iran et la Syrie doivent être neutralisés par la mise en oeuvre d’une stratégie de la tension graduelle. Isolement diplomatique, embargo économique et guerre psychologique devraient préparer le terrain à une agression militaire le cas échéant. C’est du reste ce qu’a tenté de faire Bush pendant toute la durée de son second mandat. La guerre de l’été 2006 contre le Hezbollah s’inscrivait dans cette logique visant à la fois à précipiter l’effondrement du front intérieur libanais, à créer un conflit artificiel entre la Syrie et le Liban qu’à enlever à la Syrie et à l’Iran un allié aux capacités mobilisatrices certaines. L’agression israélienne contre le Liban a lamentablement échoué grâce à la résistance admirable et inattendue surtout du Hezbollah mais aussi grâce à la maturité de la société libanaise dans son ensemble et qui a déjoué le plan israélo-américain. Ce dernier s’attendait en effet à ce qu’une nouvelle guerre civile éclate. Les politiques libanais « alliés » cachés des sionistes, à travers de nombreuses tentatives, comme l’idée de désarmement du Hezbollah, ou bien la « mise en scène » de Nahr El Bared, ont également poursuivi le même but mais sans grand succès non plus. Comble de malheur, le bourbier irakien semble freiner largement le plan global américain. Les actions suspectes de la soi-disant nébuleuse d’Al Qaïda contre la population civile chiite n’ont pas donné le résultat escompté, à savoir une guerre civile là encore. Les forces de la résistance sunnite contre l’occupant américain ont compris le jeu américain et se sont retournées contre les groupes criminels d’Al Qaïda et sont entrés dans une négociation intelligente avec le gouvernement irakien visant à redessiner la carte politique intérieure autour de la revendication majeure du retrait des forces d’occupation étrangère. La perspective d’une agression israélienne contre ses sites nucléaires a poussé entre-temps l’Iran à modérer son discours et sa politique à l’égard des États arabes voisins dans le but de leur enlever tout prétexte à une action hostile. Parallèlement, la Syrie, à qui rien de bien « sérieux » ne pouvait être reproché, a elle aussi opté pour la voie diplomatique, coupant ainsi l’herbe sous les pieds de ses détracteurs US et israéliens.
COMMENT CHOISIR LE « MAILLON FAIBLE » ?
Dans ces conditions, il restait aux Américains et aux Israéliens de frapper le «maillon faible » de la résistance régionale qui se trouve être malheureusement Ghaza. Pourquoi Ghaza, qui constitue pourtant un symbole de la résistance héroïque du peuple palestinien, est-il devenu un «maillon faible » dans le dispositif de la résistance ? La densité démographique, la radicalisation politique de la population comme en témoigne la victoire électorale du Hamas de juin 2007 et l’existence d’une organisation paramilitaire aguerrie auraient milité pour une insertion autrement plus honorable de Ghaza dans le dispositif de la résistance régionale à la « pax americana ». Cependant c’était sans compter sur l’acharnement criminel d’acteurs internationaux et régionaux autrement plus puissants, à commencer par Israël qui n’a pas cessé depuis 2007 de planifier et d’exécuter un embargo criminel visant la capitulation de Ghaza. Il faut dire qu’Israël, dans l’accomplissement de cette basse oeuvre, a bénéficié de la précieuse aide du chef de l’autorité palestinienne mais aussi d’une presse occidentale déchaînée, qualifiant à longueur de colonnes de « terroriste » le mouvement Hamas. Ainsi donc, il est devenu évident que l’agression israélienne contre Ghaza n’est que la continuation militaire de cette guerre qui ne dit pas son nom et qui a commencé en juillet 2007, immédiatement après la victoire électorale du Hamas sur le mouvement corrompu, compromis et décrédibilisé du Fatah. Le Hamas a vu l’ensemble de ses comptes gelés sans la moindre raison plausible, alors que toute la population de la bande de Ghaza, à laquelle il est dénié le droit de choisir librement ses dirigeants, a vécu pendant de terribles mois, sous un embargo particulièrement criminel. L’Occident, fermant les yeux pudiquement sur ce complot désormais cousu de fils blancs, soutient Israël dans sa Shoah pendant que le monde arabe et musulman se gave de chansonnettes patriotiques et comptant scrupuleusement le nombre de morts et de blessés que causent au quotidien les avions ultrasophistiqués israéliens de fabrication américaine et française. Les dirigeants arabes, il faut le dire, ne pouvaient que se sentir complices, solidaires de cette guerre puisque la victoire du mouvement Hamas en a fragilisé les fondements. Aujourd’hui, quel est le dirigeant arabe qui peut se targuer d’être légitimement installé sur son « trône » ? Il est à peu près certain que le mouvement insidieux entamé par les américains et les sionistes finira par « triompher », mais il n’en donnera pas moins naissance à une violence terroriste aux conséquences incommensurables. Les exemples irakien et afghan n’auront finalement pas servi de leçon à leurs auteurs. Le Hamas, contrairement aux « apparences », telles que défendues par les médias et les politiques occidentaux, a toujours été opposé au « salafisme » et « wahabisme » d’Al Qaïda, celui-là même qui dessert la communauté musulmane et arrange tant les « affaires » du lobby sioniste mondial.

Mohamed Abdoun

 


 
      Back To Top  

Dim 4 Jan - 10:59 (2009)
Auteur Message
Publicité






Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
      Back To Top  
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

 


      Back To Top  

Page 1 sur 1
Sauter vers:  

We request you retain the full copyright notice below including the link to www.phpbb.com. This not only gives respect to the large amount of time given freely by the developers but also helps build interest, traffic and use of phpBB 2.0. If you cannot (for good reason) retain the full copyright we request you at least leave in place the Powered by phpBB line, with phpBB linked to www.phpbb.com. If you refuse to include even this then support on our forums may be affected. The phpBB Group : 2002 // Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com -->
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group
Avalanche style by What Is Real © 2004